samedi 11 juin 2016

Concert de Musique Japonaise, Théâtre Le Colombier, le 24 septembre 2016




Concert de Musique Japonaise

Koto et Shakuhachi

Chikushikai  筑紫会


Cordes-sur-Ciel

Théâtre Le Colombier
Samedi 24 septembre 2016, 20 h 30



Programme


Oku no hosomichi, 奥の細道, « La Sente étroite du bout-du-monde », compositeur Chikushi Katsuko.
Midare, みだれ, compositeur Kengyô Yatsuhashi, XVIIe siècle
Kurodabushi, 黒田節, « Chant de Kuroda », compositeur Chikushi Katsuko
Sakura gensôkyoku, 桜幻想曲, « Fantaisie sur le thème de Sakura », compositeur Chikushi Katsuko

Entracte

Yoshinoshizuka, 吉野静, « Yoshino Shizuka » (d’après le Dit des Heike), compositeur Chikushi Katsuko
Shika no tône, 鹿の遠音, « Le brame lointain du cerf », duo pour Shakuhachi
Nagare, ながれ, « Au fil de l’eau », compositeur Chikushi Katsuko




Claire 歌慶

Crédit photo : Stéphan M. sous license CC BY NC ND


Concert organisé par Claire Kakei (歌慶), représentante en France de l’école Chikushikai (Fukuoka, Japon), dans le cadre de la programmation « Japon TEXT ÎLE(S) 2016 » initiée par la Conservation des musées du Département du Tarn.




jeudi 9 juin 2016

Calligraphie Japonaise, Institut Tôkashoin au Musée Toulouse-Lautrec





Exposition 
"Calligraphie Japonaise, Institut Tôkashoin"

東華書院日本書道展

au Musée Toulouse-Lautrec en partenariat avec la Ville d'Albi





L'Exposition "Calligraphie Japonaise, Institut Tôkashoin" s'est tenue au Musée Toulouse-Lautrec et à l'Hôtel Rochegude (Ville d'Albi) du 9 au 25 septembre 2016.

Au programme : visites guidées, conférence et atelier de calligraphie.

*

L'Institut Tôkashoin - 東華書院



L’Institut de calligraphie Tôkashoin a été fondé à Tôkyô par Saitô Kajô en janvier 1937.






L’Institut Tôkashoin, Tôkyô, 1938, assis au centre Saitô Kajô
Crédit photographique : Institut
Tôkashoin



L’étude de la calligraphie était alors à la mode et l’Institut comptait plus de 10000 membres. Il n’en comptait plus que 1000 en 2016. Ceux-ci sont répartis dans tout le Japon ainsi que dans deux filiales européennes, l’une en Suisse (Genève) et l’autre en France (Toulouse).

L’Institut survécut à la seconde guerre mondiale à l’exception de ses bâtiments : ceux-ci furent touchés par les bombardements de Tôkyô, en mars 1945.

Saitô Kajô en resta le directeur jusqu’en 1983. Il était également le responsable de la publication de la revue Tôka, 東華, créée à la fondation de l’Institut. Depuis 1983, son fils, Saitô Kashû, est Directeur de l’Institut et responsable de la publication de la revue Tôka, revue destinée aux membres dont le numéro 1000 paraîtra en 2020.

Saitô Kashû est également Président de l’Association des calligraphes contemporains (Japon).

Depuis 1996, l’Institut organise plusieurs expositions par an dont une à Ginza (Tôkyô) réservée aux membres de son comité administratif.

Une première exposition internationale a eu lieu à Genève en 2011. L'exposition "Calligraphie Japonaise, Institut Tôkashoin" au Musée Toulouse-Lautrec est la seconde exposition de l’Institut Tôkashoin hors du Japon.